Ica-Huacachina : une oasis au milieu du desert - Oazo meze del dezerto
  

Ica-Huacachina : une oasis au milieu du desert - Oazo meze del dezerto

Ica, Pérou le 23/05/2010

 

Apres notre visite au mirador de Nazca, nous avons attendu sur le bord de la route le prochain bus pour Ica, et la, un couple de peruvien nous a propose de nous y conduire avec leur 4*4. Il s'agit d'un couple aise, vivant a Lima et ayant deja vecu en Suisse. Lui est medecin. Sur la route, nous avons ete surpris par le paysage. Toute la cote pacifique peruvienne est un immense desert, entrecoupe de temps en temps par une oasis. Il suffit d'un cours d'eau et le paysage desertique se transforme brutalement en zone verdoyante. Ica est un des greniers du Perou, on y produit des asperges, des oranges, olives et surtout du vin et le celebre Pisco (alcool a 40 degres, genre de liqueur) peruvien. Notre chauffeur nous a explique que la region d'Ica est la seule du Perou qui atteint le plein emploi, garce notamment aux cultures.

De Ica, nous sommes alles dans une toute petite oasis : Huacachina. Il s'agit d'une zone au milieu du desert avec un plan d'eau entouree de palmiers et de quelques hotels et restaurants. Vraiment une oasis comme on peut se les imaginer au Sahara. De plus, elle est entouree de dunes, impresionnantes par leur taille, plus de 100 metres de haut. Nous en avons profite pour grimper tout en haut et pour les redescendre en courant. C'est tres drole car on s'enfonce completement et malgre mes apprehensions, au depart, de descendre en courant, il n'y a aucun risque puisque le sable nous ralentit.

Huacachina est tres tranquille, nous en avons profite pour bouquiner et nous promener. Nous sommes egalement alles a Ica, la grande ville d'a cote (162 000 habitants) et avons pu tester les motos taxis. La ville n'a pas d'attractions particulieres mais est assez animee de part sa taille. Nous avons ete surpris par le nombre de motos taxis. En fait, il y a tres peu de bus et le trafic est realise a bord de taxis mais surtout de motos taxis. Le prix de la course varie suivant la distance mais a 2 dans la moto taxi, c'est le meme prix voir moins cher qu'un trajet en bus et il fait du porte a porte !

A Huacachina, nous avons pu nous rendre compte que la zone andine etait sismique...Tout d'un coup dans notre chambre le lit ainsi que la lampe se sont mis a trembler...un petit tremblement de terre venait de se declencher...il a dure 5 a10 secondes mais en quelques instant tout le monde s'est retrouve dehors, on voyait le visage de certains peruviens assez inquiet, surement avaient ils vecu d'autres tremblements de terre plus importants...En fait, meme s'il n'etait pas tres fort, cela fait bizarre, sur le coup on se demande ce qu'il se passe...D'ailleurs ce n'est pas un hasard si la plupart des hotels precisent a leur entree que le batiment est construit avec des normes antisismiques.

Ni veturis aute ghis Huacachina. Ni ech ne petveturis sed richa perua paro proponis veturigi nin. La veturado estis agrabla, ni sciis pli pri la lando kaj speciale pri la marborda regiono. Ghi estas grandega dezerto kun kelkaj oazoj. Huacachina estas laudire la plej granda oazo de Ameriko. Temas pri etango chirkauita de la plej grandaj dunoj de Ameriko.

Ni amuzighis alsuprante ilin kaj chefe desuprante kiel eble plej rapide. La pejzagho estas vere nekredebla, ni kredis nin en Saharo. Mankis nur la kameloj  !

En la apuda urbo Ica, ni provis por la unua fojo moto-taksiojn. Ili estas la plej oftaj veturiloj en la urbo.

Malagrableta travivajho trafis nin : tertremo. Feliche, ghi estis malgranda sed sufiche sentebla por ke chiuj forkuru de la domoj por iri eksteren. Kelkaj peruanoj shajnis timigitaj. Ili vershajne jam travivis pli terurajn...

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Pérou