Rio: Cidade maravilhosa
  

Rio: Cidade maravilhosa

Rio de Janeiro, Brésil le 02/11/2009

 

Assis sur un banc colonial du pain de sucre, dominant la baie de Rio, nous profitons d une petite pause pour rediger cet article. Nous ne sommes pas montes au pain de sucre via le chemin traditionnel, c est a dire le telepherique mais par un sentier a travers la foret ou nous avons croise un lezard de plus d un metre : je ne sais pas lequel d entre nous a eu le plus peur. Le site est exeptionnel, on a une vue panoramique sur Rio et Niteroi.

Ces jours derniers nous avons fete lundi 26 l anniversaire d Olivier en allant nous promener sur les plages de Copacabana, Ipanema et Leblon.

Mardi on est alle rendre viste a un copain esperantiste irlandais, Benny, vivant pour qq mois a Rio. Il habite dans un appartement incroyable : appartement terrasse au dernier etage d un immeuble donnant completement sur l exterieur avec vue sur la baie de Rio. Vous pouvez le decouvrir en allant sur son blog : http://www.fluentin3months.com/

Nous avons passe la nuit chez lui, donc dehorsSmile et avons ainsi pu profiter de la vue de nuit. Le lendemain, nous avons fait un tour dans le quartier de Benny, Urca, le plus sur de la ville, ou il n y a pas de favelas. L apres midi, tour dans le tram historique de Santa Teresa, c etait asez folklorique, vitesse moyenne de 4 km pour monter sur la colline ou se trouve l eglise. En ville, nous avons pu voir la cathedrale moderne de Rio en forme de cone qui contraste avec le theatre municipal qui ressemble a l opera de Paris. Le soir nous etions invite au club d esperanto de Rio, tous les eleves nous ont pose des questions sur la France et notre voyage et nous avons chante des chants bresiliens en esperanto. Il y avait une tres bonne ambiance et pour une majorite des eleves, nous etions les premiers etrangers avec lesquels ils parlaient. Fait amusant dans le livre d enseignement de l esperanto a Rio, il y a 2 francais qui viennent rendre visite aux eleves de Rio : Leno et Lena. Nous etions donc leur Leno et Lena ! Normalement le livre dit qu ils reviennent a Rio, nous verrons l annee prochaine !

Jeudi, viste du jardin botanique qui a fete ses 200 ans en 2008. Le symbole du parc sont les palmiers centaires qui montent a plus de 40 metres. Nous avons vu des oiseaux et papillons tres colores, il y avait meme le papillon bleu que nous avions vu au parc a papillon de Honfleur, mais toujours impossible de le photographier.Smile

La vegetation est tres luxuriante, bambou geant, arbre du voyageur...et nous avons rencontre des petits singes qui sautaient d arbre en arbre.

Vendredi soir nous etions de nouveau invite a une soiree au club esperanto, comme c etait le dernier vendredi du mois, ils fetent les anniversaires et donc Olivier a souffle les bougies avec Marylen.

Samedi, randonne ou plutot escalade dans la foret atlantique dominant la ville. Le point de vue devait etre exeptionnel mais nous n avons pas ete recompense de nos efforts puisque la vue etait sous les nuages.

 

Ensuite le temps s etant leve nous sommes alles a Copacabana, ou nous nous sommes pour la premiere fois baigne a Rio.

Dimanche nous avons enfin reussi a faire le Corcovado. Rendez vous a 8h pour le premier train avec Mario, esperantiste mexicain en visite a Rio et Alvaro et Filipe de Rio. Du haut du Corcovado qui domine de 700 m la baie, on a l impression que les gratte ciels sont tout petits, c est sans doute le plus beau point de vue de la ville.

Nous sommes ensuite aller a Niteroi qui est en face de la baie de Rio. Les cariogas, habitant de Rio, disent que le principal atout de Niteroi est la vue sur Rio! Malheureusement, contrairement aux previsions meteo qui annoncaient une belle journee, il s est mis a pleuvoir des notre arrivee et nous n avons donc pu profiter que tres partiellement de la vue. Le soir en revenant chez Alvaro, nous sommes passes le long de la plage car il y avait la parade de la Gay Pride, mais nous ne sommes pas restes longtemps vu le bruit....

Lundi 2 novembre, dernier jour a Rio, nous sommes de nouveau alles au Pain de sucre et l apres midi nous avons visite le Fort Duque de Caixa d ou nous avons une vue superbe sur la plage de Copacabana et sur le Corcovado qui nous a narque toute la journee (les previsions meteo avaient annoncees de la pluie, ils se trompent tout le temps ici meme du jour au lendemain !!!). A 20h15 depart en car de tourisme pour Curitiba.

Sidantaj sur kolonia benko de la sukerpano, super la golfeto de Rio, ni profitas pauzeton por verki chi artikolon. Ni alsupris chi tien ne per pendvagono sed per pado traarbara, kie ni renkontis lacertegon kiu vershajne m,alpli timis ol ni. Pasintlunde, la 26an de oktobro, ni festis la jarighon d Olivier per vizito de la plaghoj de Copacabana, Ipanema kaj Leblon.

Mardon, ni vizitis Benion, esperantista amiko el Irlando, kiu nunteme loghas en Rio. Li loghas en eksterordinara terasa apartamento che la lasta etagho kun belega vido al la golfeto, sukerpano kaj Corcovado. Fakte li loghas ekstere. Jen la ligilo al lia blogo por vidi pli : http://www.fluentin3months.com/

Ni uzis la historian tramon de Sankta Tereza. Ghi veturas ege malrapíde (estus preskau pli rapide piede !) sed entute ghi estas tre interesa. Same interesa estis la botanika ghardeno kiu grandas. En ghi ni vidis por la unua fojo simietojn kiujn ni vidis ree en la arbaro che la sukerpano. Alvaro sciigas al ni ke ili ne originas de la Regiono sed multoblighas kaj rompas la ekologian ekvilibron.

Ni profitis nian restadon en Rio por migradi (au pli ghuste grimpi tiom krutaj estis la padoj) en la atlantika arbaro, kaj por viziti la Corcovadon kaj Niteroi, urbeto fronte al Rio kies chefa avantagho lau Kariokoj (Ri-anoj) estas la vido al Rio Wink, La corcovado estas certe la plej bela videjo de la urbo. Ni ghin vizitis kun Mario, meksika esperantisto kaj Filipe, klubano de Rio. Plej plachis al ni, la 2 vesperoj kun la esperanta klubo, chiuj lernantoj starigis al ni demandojn pri nia vivo en Francio kaj pri nia vojagho, estis tre bona etoso, ni kunkantis brazilajn kantetojn. Por multaj lernantoj, ni estis la unuaj eksterlandanoj kun kiuj ili parolis. En ilia lernolibro, estas ghuste franca paro kiu vizitas la klubon de Rio kaj promesas reveni, ni esperas fari tion venontjare ! La 2an vesperon, ni festis la jarighon de la klubanoj, kiuj naskighis oktobre, kaj de Olivier sed el tiuj klubanoj nur unu, Marylen, cheestis.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Brésil