Asuncion - une capitale trop tranquille - tro trankvila chefurbo
  

Asuncion - une capitale trop tranquille - tro trankvila chefurbo

Asunción, Paraguay le 16/06/2010

 

De San Pedro de Atacama au Chili, nous avons fait beaucoup de route pour atteindre la capitale paraguayenne et les paysages ont completement change. Nous avons d'abord pris un car de jour de San Pedro a Salta en Argentine. Sur la route vers Salta, a plus de 3000 m, les paysages ont alterne entre salar, sommets enneiges, lagunes, desert...et surtout nous avons vraiment ressenti que le voyage tirait a sa fin car nous sommes repasse a Humahuaca, le village de la montagne aux 7 couleurs ou nous etions il y a presque 3 mois avant de faire notre boucle en Bolivie, Perou et Chili. Afin de couper le voyage, nous avons passe une nuit a Salta, ou l'on a pu vivre la victoire de l'Argentine. Ils etaient tous dehors avec les drapeaux et bien sur le klaxon fonctionnait !!!

Ensuite apres une nuit en bus nous nous sommes retrouves au nord de l'Argentine, a Formosa, et la, changement de decor. Les paysages de montagne ont ete remplaces par des palmiers et surtout une douceur incroyable pour ce qui correspondrait chez nous au mois de decembre. Mais on est sous les tropiques et au niveau de la mer, alors tout change...

Le Paraguay est un pays pas du tout touristique, d'ailleurs c'est le seul en Amerique du Sud pour lequel il n'existe aucun guide de voyage. Pour cette raison, nous avons decide d'aller en premier dans la capitale, Asuncion, afin de preparer notre voyage dans le reste du pays. Mais nous nous sommes vite rendu compte que meme dans la capitale, il est difficile d'avoir des infos et qu il faut parfois tirer les vers du nez aux paraguayens pour en avoir...Nous voulions aller dans le Pantanal (zone riche pour sa faune et sa flore au milieu des marais) mais apres une journee de recherche aupres de l'office de tourisme, au port et d'agence de voyage, nous avons abandonne. Nous ferons l'excursion depuis Campo Grande au Bresil, ou nous serons dans un mois, cela semble beaucoup plus simple et finalement moins cher.

Premiere surprise en arrivant au Paraguay, la monnaie ! Cela fait bizarre de payer son ticket de bus urbain 2100 guaranis, on a l'impression que c est super cher. Mais apres, quand on connait le cours de leur monnaie on relativise puisque 1 euro egal environ 5750 guaranis. Le niveau de vie est un peu plus eleve qu'au Perou et dans la capitale, il n'est pas facile de trouver des chambres d'hotel en centre ville. En fait soit on tape dans le luxe avec des chambres a plus de 40 euros la nuit soit sinon on se retrouve dans des hotels, comment dire...., qui louent les chambres a l'heure pour les couples illegitimes. D'ailleurs dans les lits, il n'y a que le drap de dessous...

La ville d'Asuncion dispose de quelques beaux monuments, comme le pantheon (copie de celui de Paris) ou le palais presidentiel. Mais par contre les bidonvilles de la ville sont simplement situe a 200 metres du palais et il y a des cochons sur la pelouse. Contraste vraiment etrange....

Nous avons egalement profite de cette etape pour vivre en direct le premier match du Paraguay contre l'Italie devant un ecran geant. L'ambiance etait extraordinaire lors du premier but paraguayen mais malheureusement elle est retombee apres l'egalisation de l'Italie. Ce qui est marrant, c'est que le Paraguay a un drapeau tres proche du notre avec les meme couleurs. Voyez vous meme...

Chose bizarre egalement dans cette ville, c'est que le centre ville est completement mort en soiree. Toute l'animation de la ville est maintenant dans le quartier de Villa Morra ou se trouve tous les centres commerciaux et restaurants. C'est egalement le quartier residentiel des fortunes paraguayennes, certaines maisons ressemblent a des chateaux.

Alveno en Paragvajon, la pejzagho tute shangighis. Chi tie kokosarboj, verda herbo, bovinoj : normandio sub tropikoj.Kompreneble la klimato tute malsimilas al la altaj ebenajhoj de Peruo kaj Bolivio. Kvankam ni estas che la komenco de la vintro estas pli ol 20 gradoj.

Ni decidis veni rekte al la chefurbo de la lando char ni esperis trovi informojn por la sekvo de la vizito de la lando. Fakte necesas scii ke Paragvajo estas la sola lando kiu ne disponas de turisman gvidlibron de tuta sudameriko. Sed ech en Asuncion la informoj turismaj estas malfacile troveblaj. Jam de la komenco 2 aferoj shokis nin :

- la mono : 1 euro = 5750 gvaranoj

- la urbocentro estas kvazau morta, estas tre malfacile trovi restoraciojn kaj ech normalan hotelon

Fakte ni trovis nur 2 tipoj de hoteloj, la luksaj kaj tiuj kiuj luas la chambrojn hore por la "neleghaj" paroj :-)

Tria stranga afero, apud la prezidenta palaco trovighas domacharo kaj porkoj, kiuj manghas en la rubujoj.

Finfine, dank'al la mondpokalo de piedpilko ni trovis viglan etoson chefe kiam Paragvajo golis kontrau Italio. 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Paraguay