San Pedro de Atacama au milieu du desert le plus aride du monde - Meze de la plej sekega dezerto de la mondo
  

San Pedro de Atacama au milieu du desert le plus aride du monde - Meze de la plej sekega dezerto de la mondo

San Pedro de Atacama, Chili le 08/06/2010

 

Pour nous rendre a San Pedro, nous avons pris un bus de nuit et avons de nouveau ete surpris par les controles policiers en Amerique du Sud. Deja en Argentiine, il y avait des controles assez frequents et au Chili c'est a nouveau la meme chose ! A 1h30 du matin, tout d'un coup, on nous reveille en criant "douane, tout le monde descend". Completement endormis, nous comprenons pas tout de suite ce qui se passe, on demande a l'accompagnateur du bus qui nous dit que c'est un controle de drogue. On est les derniers a descendre et le douanier s'ennerve un peu alors il decide de controler nos sacs pour voir si on an'vait pas de drogue. Eh la, vous allez rigoler, vous ne devinerez jamais comment il fait le controle !!!....Il se met a fouiller nos sacs a la main ! Aucun chien, aucun tapis roulant de controle, la recherche de drogue s'effectue a la main et bien sur sans succes sur aucun des sacs de nos co-voyageurs. De toute facon, meme si quelqu'un en avait, je vois difficilement comment ils auraient pu en trouver en fouillant uniquement a la main ! Enfin, nous repartons et tentons de nous rendormir...
 
San Pedro de Atacama est un petit village, au milieu du desert le plus aride du monde. Il est complement isole puisque la ville chilienne la plus proche est a 100 km et le village argentin le plus proche a 160km. Le centre ville avec ses maisons en adobe et se toits en paille ainsi que se petite eglise blanche est tres charmant. Au loin on apercoit le volcan Licancabur qui culmine a plus de 6000 m. Nous l'avions vu de Bolivie, lorque nous avions fait le tour du salar d'Uyuni, il y a 2 mois et demi.



Le village est la destination touristique du nord du pays. Les paysages sont magnifiques avec salars, lagunes, vallee de la lune, geysers...Nous avions deja vu beaucoup de ces paysages en Bolivie mais avons quand meme fait quelques excursions. Nous avons voulu comparer la valle de la lune chilienne a celle bolivienne et argentine. Elles sont tres differentes, ici peu de sculpture dans les blocs rocheux mais une forte erosion et surtout c'est impressionnant d'entendre les rochers se fragmenter. C'etait egalement tres beau de voir le coucher de soleil sur toute la vallee meme si les couleurs n'etaient pas aussi violettes que la veille.



Ce qui nous a le plus impressionne, ce sont les geysers, situes a 90 km au nord de San pedro. Afin de les voir en activite, il faut etre sur place entre 6h et 7h du matin donc debout 4h !!! Quand nous sommes arrives, il faisait tres froid  : -13 degres.  Le champs de geysers est le deuxieme plus grand du monde avec 36 geysers en activite, apres celui de Yellowsone au Etats Unis. Il y avait enormement de fumee qui en sortaient mais au debut pas de jet d'eau. En fait les jets d'eau sortent environ toutes les 10 minutes. Il se cree un reservoir d'eau a l'interieur du geyser et au bout de 10 minutes, il y a une explosion. Les jets d'eau etaient propulses a environ 2 metres de hauteur. C'etait agreable de s'approcher des geysers pour se rechauffer et surtout de se baigner dans les termes. C'est sur, il a fallu que je me motive pour me deshabiller mais une fois dedans, cela faisait trop du bien. Je sentais mes doigts de pied et de main se rechauffer petit a petit...malheureusement on n'a pas pu rester longtemps, c'est toujours le probleme avec les excursions organisee. En plus, a la fin on est arrive avec une heure d'avance ! Sur le chemoin du retour nous avons discutes avec 2 autres couples de francais de notre age qui voyagent egalement pour un an. Les deux font un tour du monde. Anabelle et Mathieu commencent juste leur voyage et Pascal et Johanna eux le termine, comme nous ils seront de retour en France pour cet ete. La difference entre un voyage autour du monde et un voyage sur un seul continent est que bien sur nous avons decouvert moins de choses mais nous avons eu plus le temps de nous poser et de decouvrir en profondeur les endroits visites. Comme disait Pascal, eux ils ne font que picorer, nous nous devorons !



La derniere super experience de notre sejour a San Pedro a ete l'observation des etoiles avec un astronome francais. Le desert d'Atacama, comme Hawai ou les canaries dans l'hemisphere nord est un des meilleurs endroits pour observer le ciel. Le temps y est tres bon et surtout il n'y a pas de pollution lumineuse. D'ailleurs on voyait tres bien la voie lactee. Lors de cette soiree, Alain Maury, nous a completement passionne. Il nous a d'abord explique de maniere tres ludique les connaissances de base d'astronomie puis nous sommes alles dehors observe le ciel. Ils nous a montre les planetes visibles, explique quelques constellations comme la croix du sud (un peu comme notre grande ours dans l'hemisphere nord, d'ailleurs on pouvait en voir une partie), les signes du zodiaque (et c'est vrai que nos ancetres ont ete parfois tres imaginatif ! comme par exemple quand on regarde la constellation de la vierge !!). Nous avons pu constate que les etoiles se deplacaient bien au cours de la nuit et des telescopes on a pu voir des nebuleuses, mars et saturne avec ses anneaux que j'ai meme pu prendre en photo. On a fini la soiree autour d'un the et chocolat a prendre pleinement conscience qu'on etait vraiment tout petit dans cet immense univers...

Survoje al San Pedro, je la 1a30 nokte, la dogana frezeneco (kiun ni kredis nur argentina) denove frapis nin. Kvankam ni vojaghis ene de Chilio, oni elbusigis nin por sechi drogon en niaj sakoj. La afero jam estas stulta sed plie la priserchado de drogo estas ridinda. La doganisto nur enmetis sian manon en niajn sakojn kelkajn sekundojn kaj.......fino de la kontrolo !
Per tia metodo, sen hundo kaj sen ia aparato, mi ne komprenas kiel eblus trovi drogon.......
 
En San Pedro ni ekskursis 3 foje:
 -Al la valo de la luno: Ghi estas malpli bela ol la samnomaj valoj en Argentino kaj Bolivio, sed estas interese audi la bruon de la salrokoj
pro la shanghigho de temperaturo far la suno. La krakbruo pensigas ke chio baldau frakasighos kiel vitro.
-Al la gejseroj del Tatio: Antau la komenco de la vojagho, mi kredis ke tio ekzistas nur en Islando (de kie originas la vorto) kaj en la parko de Yellowstone en Usono. Sed ne, la 2a plej granda kampo de gejseroj estas en Chilio. Ili shprucas ghis 2 metroj por la akvo kaj 10 por la vaporo. La varmo de la gejseroj tre agrablis je 4200 metroj da alteco kun temperaturo de 13 gradoj. Rekordo de la tuta vojagho kompreneble !
-Finfine la plej genia ekskurso estis la observado de la steloj kaj planedoj kun profesia astronomo kiu dum 3 horoj klarigis al ni la belecon kaj misterojn de la universo. Tiu franco edzighis kun chilianino kaj vivas tie en la plej bona regiono de la mondo por tiu okupigho. La dezerto de Atakamo, pro tio ke ghi estas la plej seka de la mondo, havas la plej travideblan chielon.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chili